Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Syrie > Syrie : l’engrenage des violences a repris

Syrie : l’engrenage des violences a repris

dimanche 28 octobre 2012, par La Rédaction

La Syrie était happée dimanche dans une nouvelle spirale de violences avec des raids de l’armée de l’air et des attaques rebelles, enterrant définitivement la trêve espérée par le médiateur Lakhdar Brahimi qui se prépare à présenter de nouvelles "idées".
Depuis vendredi, jour où la trêve devait entrer en vigueur, près de 300 personnes sont mortes dans les violences en Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), éloignant encore toute chance de parvenir à un arrêt des hostilités après plus de 19 mois d’une révolte devenue conflit armé.
Après avoir fait au moins 146 morts vendredi et 114 samedi, les violences ont tué dimanche au moins 23 personnes -9 civils, 7 soldats et 7 rebelles- à travers le pays, selon un bilan provisoire de l’OSDH, organisation basée au Royaume-Uni et s’appuyant sur un réseau de militants et de sources médicales dans les hôpitaux civils et militaires de Syrie.
M. Brahimi, qui avait oeuvré pour un cessez-le-feu pendant les quatre jours de la fête musulmane de l’Aïd Al-Adha de vendredi à lundi, doit revenir en novembre devant le Conseil de sécurité de l’ONU avec "quelques idées d’action" pour amener le président Bachar al-Assad et l’opposition à la table des négociations, ont affirmé à l’AFP des diplomates onusiens.
Mais ni le régime ni les rebelles ne semblent prêts à faire taire leurs armes, s’accusant mutuellement d’avoir violé la trêve en premier dans le pays où les violences ont tué plus de 35.000 personnes selon l’OSDH et poussé des centaines de milliers d’autres à l’exil.
L’armée, qui tente de reprendre des bastions rebelles avec l’appui de l’aviation dans les provinces de Damas et d’Idleb (nord-ouest), a assuré qu’elle ne faisait que "riposter" aux attaques rebelles, tandis que l’opposition armée a qualifié l’initiative de M. Brahimi de "mort-née" en raison des bombardements incessants menés par le régime.
Selon un diplomate à l’ONU, "le processus politique ne débutera pas avant qu’Assad et l’opposition se soient tellement battus qu’ils n’aient plus d’autre choix. Ils n’en sont pas encore là, mais Brahimi a quelques idées".
En avril, un autre projet de trêve, initiée par le prédécesseur de M. Brahimi, Kofi Annan, avait déjà volé en éclats au bout de quelques heures.
Dans la province de Damas, l’aviation a lancé trois raids sur Erbine, Zamalka et Harasta, au nord-est de la capitale, où sont retranchés de nombreux rebelles, selon l’OSDH. De leur côté, les insurgés ont pris le contrôle de trois postes de l’armée à Douma, près de Damas, selon la même source.
Plus au nord, les rebelles ont détruit un char et tué trois soldats lors de combats à l’entrée de Maaret al-Noomane (nord-ouest), qu’ils contrôlent depuis début octobre, même si l’aviation continue de bombarder la ville.
A Alep, des combats ont eu lieu entre l’armée et des factions islamistes de la rébellion comme le "Bataillon des soldats de Mahomet", les "Bataillons de l’islam" ou encore l’influent Front al-Nosra, qui a revendiqué de multiples attentats suicide depuis le début de la révolte, selon l’OSDH.
Ces groupes, qui ne relèvent pas directement de l’Armée syrienne libre (ASL), sont souvent les mieux organisés et les mieux armés.
Le Front al-Nosra, qui avait à l’avance refusé la trêve, a cependant rejeté dans un communiqué toute responsabilité dans l’attentat qui a fait au moins huit morts vendredi à Bagdad et accusé le régime de cette attaque "méprisable et obscène".
Vendredi, des combats inédits avaient eu lieu à Alep entre des rebelles et des miliciens kurdes, faisant 30 morts et 280 prisonniers, en majorité des Kurdes, selon l’OSDH. Dimanche, les rebelles ont libéré plus de la moitié de ces prisonniers, selon la même source.
La minorité kurde se veut neutre et garde ses distances aussi bien avec le régime qu’avec la rébellion.
A La Mecque, où les millions de pèlerins effectuaient dimanche les derniers rites du hajj, des milliers de Syriens brandissaient le drapeau de la révolution et scandaient des slogans hostiles au régime, selon une journaliste de l’AFP.
La Syrie n’a pas envoyé de ressortissants cette année à La Mecque faute d’accord avec Ryad, mais l’Arabie saoudite a accordé 10.000 visas de hajj aux réfugiés syriens au Liban, en Turquie et en Jordanie.
"Que Bachar connaisse le même sort que (Mouammar) Kadhafi", ont scandé des dizaines de fidèles, en référence au dirigeant libyen mort après avoir lutté des mois contre une rébellion armée l’an dernier.
Si Ryad soutient l’opposition syrienne, Téhéran est l’un des principaux alliés du régime de Damas. Dimanche, les autorités irakiennes ont annoncé avoir pour la deuxième fois en un mois fait atterrir un avion cargo iranien survolant son territoire à destination de la Syrie pour vérifier qu’il ne transportait pas d’armes, avant de le laisser repartir.

(28 Octobre 2012 - Avec les agences de presse)

***

العراق يأمر طائرة إيرانية متجهة الى سوريا بالهبوط لتفتيشها
أمرت السلطات العراقية للمرة الثانية، طائرة شحن إيرانية كانت تقوم برحلة بين دمشق وطهران، بالهبوط لتفتيشها في مطار بغداد قبل أن تسمح لها بإكمال رحلتها، بحسب ما أفاد مسؤول عراقي الأحد.
وقال رئيس سلطة الطيران المدني ناصر حسين بندر لوكالة "فرانس برس"، إنه "بناء على التوجيهات المركزية تم استدعاء طائرة شحن تابعة لخطوط إيران إير متجهة من طهران إلى سوريا السبت وأمرناها بالهبوط للتفتيش في مطار بغداد الدولي".
وأضاف "تم تفتيشها من قبل الجهات الأمنية ولم نعثر على أي محظورات وتم السماح لها باستكمال رحلتها".
كما أشار إلى أن "التوجيهات تنص على إنزال أي طائرة شحن نشك بها، تحمل أسلحة باتجاه دمشق وكانت هذه ثاني طائرة يتم إنزالها"، مؤكدا أن "السلطات عثرت على أدوية ومواد إنسانية فقط".
وأنزلت السلطات العراقية في الثالث من الشهر الحالي طائرة شحن تابعة لشركة الطيران نفسها قبل أن تسمح لها بمواصلة رحلتها.
(ا ف ب)

**

دمشق توثّق خروقات المعارضة المسلّحة في رسالة لمجلس الأمن
وجّهت وزارة الخارجية السورية رسالة موثّقة إلى مجلس الأمن تتضمن خروقات التنظيمات المعارضة المسلحة، مؤكدة التزام الجيش النظامي بإيقاف العمليات العسكرية.
وذكر المتحدّث باسم الخارجية السورية جهاد مقدسي أن "الحكومة السورية ملتزمة تماماً إيقاف العمليات العسكرية وفقاً لبيان القيادة العامة للجيش والقوات المسلحة".
وأضاف "لكن الخروقات التي حصلت كانت ناتجة عن اعتداءات نفذ معظمها التنظيمات، التي رفضت أصلاً الهدنة بموجب بيانات رسمية صادرة عنها"، موضحاً أن "بلاده وثّقت الخروقات برسائل لمجلس الأمن الدولي".
(ا ف ب)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10