Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Le secrétaire général de la Ligue arabe s’engage à "briser" le blocus de (...)

Le secrétaire général de la Ligue arabe s’engage à "briser" le blocus de Gaza

samedi 17 novembre 2012, par La Rédaction

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, s’est engagé samedi à soutenir les Palestiniens contre "l’agression" israélienne et à mettre fin au blocus de Gaza, à l’ouverture d’une réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères.
"Nous nous engageons auprès des Palestiniens à Gaza et partout ailleurs à les soutenir pour faire face à cette agression et à briser le siège", a affirmé Nabil al-Arabi.

**

Le ministre français des Affaires étrangères dimanche à Jérusalem et Ramallah
Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius se rendra dimanche à Jérusalem, Ramallah et Tel-Aviv pour rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens, a-t-on appris de sources officielles concordantes.
M. Fabius rencontrera à Jérusalem le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, son homologue israélien Avigdor Lieberman, le président israélien Shimon Peres et en fin de journée à Tel-Aviv le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, selon un communiqué de l’ambassade de France.
Il s’entretiendra en fin d’après-midi à Ramallah avec le président palestinien Mahmoud Abbas, d’après la présidence palestinienne.
Le président français François Hollande s’est dit vendredi "très préoccupé par ce qui se passe dans la zone de Gaza", au cours d’une visite officielle à Varsovie.
"J’ai donc, tout au long de la journée d’hier, avec le ministre des Affaires étrangères, pris toutes les initiatives pour éviter ce déchaînement de la violence", a-t-il ajouté.

**

La Maison-Blanche estime que les roquettes tirées de Gaza sont le "facteur déclenchant" du conflit avec Israël
Les tirs de roquettes par des militants islamistes palestiniens sur Israël depuis la bande de Gaza ont été "le facteur déclenchant" du conflit qui a fait 42 morts depuis le début mercredi de l’opération militaire israélienne "Pilier de défense", selon la Maison-Blanche samedi.
"Nous pensons que les tirs de roquettes en provenance de Gaza ont été le facteur déclenchant de ce conflit", a déclaré le conseiller adjoint de sécurité nationale américain, Ben Rhodes, à bord de l’avion présidentiel Air Force One. "Nous estimons que les Israéliens ont le droit de se défendre et qu’ils prendront leurs propres décisions sur la tactique qu’ils vont utiliser". Ben Rhodes a précisé que le président Barack Obama et le Premier ministre israélien étaient en faveur d’une désescalade, à condition que le Hamas cesse ses tirs de roquettes. Les deux dirigeants ont parlé au téléphone tous les jours depuis le début du conflit.
Barack Obama s’est aussi entretenu avec le président égyptien Mohamed Morsi et le Premier ministre turc Reçep Tayyip Erdogan : "Ils peuvent jouer un rôle constructif en discutant avec le Hamas pour encourager un processus de désescalade", a encore dit Ben Rhodes. "Nous voulons la même chose que les Israéliens, qu’il n’y ait plus de roquettes tirées depuis Gaza", a-t-il conclu. La Maison-Blanche avait déjà affirmé jeudi qu’il n’y avait "aucune justification pour la violence" du Hamas.
"Nous condamnons avec fermeté les tirs soutenus de roquettes de Gaza vers Israël, et nous regrettons que des civils innocents, Israéliens et Palestiniens, aient été tués ou blessés dans les violences qui en ont découlé", avait déclaré le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney, en imputant au Hamas la responsabilité de l’engrenage. Barack Obama a quitté Washington samedi matin et était en route pour une tournée de quelques jours en Asie.

(16 Novembre 2012 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10