Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Liban > Liban : La gauche dans la rue, pour la paix civile et une loi électorale (...)

Liban : La gauche dans la rue, pour la paix civile et une loi électorale démocratique non confessionnelle

lundi 11 mars 2013, par La Rédaction

Répondant à l’appel lancé, les 21 et 27 février, par le Parti Communiste libanais, repris par « L’initiative pour le changement » et « Le mouvement du peuple », sous les slogans rendant le gouvernement responsable du chaos et de la conspiration contre le secteur public et appelant à s’opposer au projet « orthodoxe » et à tous les projets confessionnels concernant la nouvelle loi électorale, plus de 8000 personnes sont descendues, le dimanche 10 mars, dans les rues de Beyrouth.

**

Ils étaient à la mesure de la patrie. Ils se sont rassemblés pour défendre la paix civile, mais aussi pour le changement démocratique. Leurs drapeaux rouges flottaient au vent et leurs slogans ont rempli l’espace contre les cris des confessionnalismes. Ils étaient la voix des pauvres, des ouvriers, des employés et des fonctionnaires contre les représentants de l’oligarchie financière, contre l’alliance de la bourgeoisie au pouvoir… Ils ont haussé le ton contre les lois électorales qui se font à la mesure des leaders des taifas et qui visent à renforcer les divisions entre les citoyens.
Ils étaient le rêve… Ils étaient la volonté du changement visant à la construction d’un Etat démocratique et laïc.
Ils étaient des milliers à la manifestation, organisée par le parti Communiste libanais et l’Alliance démocratique de Gauche, disant leur refus aux lois électorales sectaires, leur droit à une loi électorale basée sur la proportionnelle et la circonscription unique. Ils ont aussi marqué leur appui à la grève de l’Association de coordination syndicale visant à faire des reformes dans le secteur public. Ils ont, enfin, crié leur opposition à la guerre confessionnelle.
A la tète de la manifestation marchaient les dirigeants du Parti Communiste, d’anciens ministres et députés, mais aussi des dirigeants syndicalistes…

Hadadah : Ensemble pour le changement.
Le secrétaire général du PCL, Khaled Hadadah, a appelé, dans son intervention à la fin de la manifestation, à finir avec le régime de la bourgeoisie qui, par ses politiques confessionnelles, met en danger l’unité du pays et du peuple. Il a affirmé que le PCL poursuivra sa lutte jusqu’à la création d’un nouveau régime civil, démocratique et laïc.
De plus, et tout en stigmatisant le rôle de la direction de la Confédération Générale des Travailleurs du Liban (CGTL), Hadadah a proclamé l’appui inconditionnel du mouvement populaire à la grève des enseignants et de ceux qui font partie de la fonction publique, appelant les lycéens et tous les étudiants à une plus grande participation à ce mouvement.

(11-03-2013 - « An Nidaa »)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10