Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Dialogues > 128

128

vendredi 15 mars 2013, par Al Faraby

"Dis-moi..."
"oui ?"
"pourquoi les Libanais n’éliraient pas leurs députés indépendamment de... eeuuhh... comment t’avais dit ?"
"de considérations familiales, tribales, claniques, communautaires ou confessionnelles"
"oui... c’est ça"
"c’est une proposition promue depuis fort longtemps par la gauche et évoquée comme étant une solution possible par Hassan Nasrallah lors de sa dernière intervention"
"en quoi consiste-t-elle au juste ?"
"que le Liban soit une seule circonscription et que la règle électorale soit la proportionnelle intégrale"
"parfait... ils éliraient combien de députés ?"
"je suppose 128"
"pourquoi ?"
"64 chrétiens et 64 musulmans"
"...!?"

Al Faraby
Vendredi, 15 mars 2013

La Constitution de l’après-guerre avait instauré la parité entre musulmans et chrétiens —autrefois majoritaires—au sein du Parlement (128 membres).
Dans un pays où le système politique est basé sur un mélange complexe de répartition de quotas communautaires, les législatives se tiennent à chaque fois selon une loi différente, au terme d’interminables tractations selon les alliances changeantes.

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10