Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Yémen > Yémen : six soldats tués dans une attaque d’Al-Qaïda

Yémen : six soldats tués dans une attaque d’Al-Qaïda

dimanche 6 juillet 2014, par La Rédaction

Six soldats ont été tués dimanche dans une attaque menée par des membres présumés d’Al-Qaïda dans une ville du sud du Yémen, a indiqué une source militaire à l’AFP.
Selon cette source, "des hommes armés d’Al-Qaïda ont ouvert le feu sur un véhicule de l’armée qui traversait la rue principale de la localité d’Al-Mehfed, tuant six occupants".
Les assaillants se sont emparés des armes des soldats et ont pris la fuite, a ajouté cette source.
Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) est fortement implanté dans plusieurs localités du sud du Yémen, dont Al-Mehfed, dans la province d’Abyane, et mène régulièrement des attaques contre les forces de sécurité.
Le réseau, formé des branches yéménite et saoudienne d’Al-Qaïda, a mené une opération d’infiltration audacieuse en Arabie saoudite à partir du Yémen ce weekend, qui s’est soldée par la mort de quatre membres de la sécurité saoudienne, d’un soldat yéménite, et de cinq assaillants.
Le 28 juin, deux soldats avaient été tués lors d’une attaque contre une position de l’armée dans la province sudiste du Hadramout.
Deux jours plus tôt, un commando d’Al-Qaïda avait lancé un assaut contre l’aéroport de Seyoun, dans cette même province, tuant huit soldats et neuf civils.
Al-Qaïda a tiré profit de l’affaiblissement du pouvoir central à Sanaa lors du soulèvement populaire de 2011 contre l’ancien président Ali Abdallah Saleh pour renforcer sa présence dans le pays.

**

Violents combats entre rebelles et armée, des dizaines de morts
De violents affrontements, au cours desquels l’aviation est intervenue, ont opposé l’armée yéménite aux rebelles chiites d’Ansarullah au nord de Sanaa, faisant des dizaines de morts, ont indiqué des sources militaires et tribales dimanche.
Les rebelles chiites d’Ansarullah, dont les bastions se trouvent dans les montagnes du nord du pays, gagnent du terrain en direction de la capitale, dans une tentative apparente d’élargir leur zone d’influence dans le futur Etat fédéral qui doit compter six provinces.
Les combats qui ont éclaté vendredi se sont intensifiés samedi dans la ville d’Amrane, à environ 45 km au nord de Sanaa, selon les sources militaires et tribales.
L’aviation yéménite est intervenue contre les rebelles qui tentaient de gagner des positions dans la ville, selon ces sources.
Selon une source médicale, au moins quarante personnes ont été tuées dans les seuls quartiers ouest de la ville. Un responsable du principal hôpital d’Amrane a indiqué de son côté que son établissement avait reçu les corps de 20 personnes, dont des soldats, des rebelles et des combattants tribaux.
Mais les sources militaires et tribales ont affirmé que les combats des deux derniers jours avaient fait "des dizaines de morts". Ce chiffre n’a pas pu être confirmé de source indépendante.
Les affrontements ont repris dans le nord du Yémen à la mi-juin après la rupture d’une trêve de 11 jours entre les rebelles et l’armée, appuyée par des combattants tribaux.
Fortement implantés dans le nord du pays où ils contrôlent la province de Saada, les rebelles s’étaient emparés début février, au prix d’affrontements ayant fait 150 morts, de localités de la province d’Amrane, au nord de la capitale, en délogeant le clan des Al-Ahmar, les puissants chefs de la confédération tribale des Hached.
Les rebelles sont issus du zaïdisme, une branche du chiisme majoritaire dans le nord du Yémen, alors qu’à l’échelle nationale, les sunnites sont prédominants.

(06-07-2014 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10