Assawra

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Palestine occupée : Israël prêt à lancer une offensive terrestre contre (...)

Palestine occupée : Israël prêt à lancer une offensive terrestre contre Gaza.

mardi 8 juillet 2014, par La Rédaction

Mardi, des Palestiniens inspectent les débris d’une maison après un raid de l’armée israélienne.

(Photo d’un correspondant local d’Assawra, prise le 08 juillet 2014.)
Nous remercions tous ceux qui ont souscrit pour l’achat d’appareils photographiques à nos correspondants en Palestine occupée.

**

L’armée israélienne est prête à toutes les options, y compris une offensive terrestre contre la bande de Gaza, a affirmé mardi un haut responsable. "L’armée prépare une série d’options, y compris une invasion ou une offensive terrestre", contre l’enclave palestinienne, contrôlée sur le plan sécuritaire par le mouvement islamiste Hamas, a déclaré ce responsable israélien sous le couvert de l’anonymat.
Un autre responsable a déclaré que l’armée avait reçu des instructions "pour préparer les différentes alternatives militaires pour être prête le cas échéant". Alors que dans la nuit de lundi à mardi, d’intenses salves de roquettes ont été tirées de la bande de Gaza, l’armée israélienne a répliqué en lançant lundi à minuit une vaste opération aérienne "Protective Edge" ("Bordure protectrice"), avec des dizaines de raids nocturnes aériens contre ce territoire. "Les attaques aériennes que nous avons menées ne constituent qu’une étape. L’opération n’a pas de limite de temps", a averti un porte-parole de l’armée, Peter Lerner. Des renforts ont déjà été déployés aux abords de Gaza et des journalistes de l’AFP ont vu des chars et des véhicules militaires acheminés à la frontière. D’autres renforts "seront graduellement mobilisés", a précisé le lieutenant-colonel Lerner.
Le bilan humain est déjà lourd pour les Palestiniens. Selon les services d’urgence palestiniens, quatre habitants de Gaza ont été tués mardi dans un raid israélien. Un autre Palestinien a péri le matin à l’ouest du camp de réfugiés de Nousseirat dans une frappe aérienne. Cette nuit, l’aviation israélienne a également bombardé Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, notamment un tunnel où se trouvaient des membres du Hamas. Huit ont été tués. Deux autres islamistes appartenant au Djihad islamique ont trouvé la mort dans un bombardement sur des lanceurs de missiles.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a exigé qu’Israël mette fin "immédiatement" à son attaque, demandant à la communauté internationale d’"intervenir pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait provoquer davantage de destruction et d’instabilité dans la région". À Gaza, Ismaïl Haniyeh, le dirigeant du mouvement islamiste, bête noire d’Israël et considéré comme une organisation terroriste par ce pays mais aussi par les États-Unis et l’Union européenne, a appelé "à l’unité palestinienne sur le front politique et sur le terrain".
L’escalade de la violence a commencé après la découverte du corps de Mohammed Abou Khdeir, assassiné mardi dernier par un groupe de six extrémistes juifs. Ces derniers appartiennent à une même famille résidant à Jérusalem et à Beit Shemesh. Ils ont brûlé vive leur victime, non loin de la maison du père de l’un d’entre eux, un ultra-orthodoxe qui dirige une association soutenue par le ministère de l’Éducation. Pour l’instant, la justice interdit d’en dire plus. La résolution de ce crime pourrait ramener un début de calme, du moins à Jérusalem-Est.
L’origine du conflit remonte à des faits antérieurs. Le 12 juin, trois jeunes Israéliens ont été enlevés puis retrouvés morts une dizaine de jours plus tard dans le sud de la Cisjordanie occupée. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avait évoqué des "assassinats de sang-froid", et promis de "faire payer" le Hamas.

**

Gaza : neuf Palestiniens tués dans des raids israéliens
Neuf Palestiniens ont été tués et des dizaines d’autres blessés mardi dans des raids israéliens sur la bande de Gaza, selon les services d’urgences de l’enclave palestinienne.
Dans la ville de Gaza, "quatre personnes ont été tuées dans un raid aérien sioniste qui a visé une voiture civile dans un quartier du centre", a déclaré à l’AFP le porte-parole du service des urgences, Ashraf al-Qodra.
On ignore dans l’immédiat s’il s’agit de civils ou de combattants, mais des proches ont identifié l’un des corps comme étant celui de Mohammed Shaaban, 32 ans, un responsable des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.
La télévision al-Aqsa TV du Hamas a montré des restes de corps transportés sur des civières dans une ambulance.
Un autre Palestinien a péri dans une frappe aérienne dans la matinée à l’ouest du camp de réfugiés de Nousseirat, dans le centre de la bande de Gaza.
Plus tard, quatre Palestiniens ont été tués et 15 autres blessés par une frappe dans le sud de l’enclave palestinienne.
"Le raid israélien a visé la maison de la famille Al-Kaware", a expliqué à l’AFP le porte-parole des services d’urgences, ajoutant que des enfants figuraient parmi les blessés, et peut-être les morts.
Le Hamas, qui contrôle sur le plan sécuritaire la bande de Gaza, a tiré lundi soir des dizaines de roquettes contre Israël, qui a répliqué par une vaste offensive aérienne contre l’enclave palestinienne.
Un haut responsable israélien a affirmé mardi à l’AFP que l’armée était prête à toutes les options, y compris à une offensive terrestre pour stopper les tirs de roquettes sur son territoire à partir de la bande de Gaza.

(08-07-2014 - Avec les agences de presse)

-  Rassemblement le samedi 12 juillet à 18h00
au métro Belleville - Paris

- Rassemblement le jeudi 10 juillet à 18h30
place Jean-Moulin - Bordeaux

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse : Assawra1-subscribe@yahoogroupes.fr

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href=http://www.Assawra.Info/spip.php?article10>http://www.Assawra.Info/spip.php?article10